La crise rencontrée en 2014 et 2015 appartient désormais au passé pour le groupe de formation Promotrans. Sa performance économique réalisée en 2018 va lui permettre d’aborder sereinement les transformations prévues par la loi Avenir professionnel.

« Tous les indicateurs sont au vert », s’est réjoui Gérard Cardon, pour sa dernière participation à l’assemblée générale du groupe Promotrans en tant que président du groupe. En 2018, le deuxième organisme de formation de la branche a en effet vu ses produits d’exploitation cumulés s’élever à 95 M€ et son résultat net cumulé atteindre 2,5 M€.

Le titre professionnel plus plébiscité que la Fimo

Au total, quelque quatre millions d’heures de formation ont été dispensées à 48 559 personnes réparties entre les 62 implantations [(centres de formation des apprentis (CFA), écoles et formation continue]. Pour la troisième année consécutive, la SAS Promotrans, créée en 2015 dans le cadre de la restructuration du groupe pour regrouper les activités de formation continue, affiche également des résultats d’exploitation et net comptable excédentaires, respectivement à 1,15 M€ et 1,1 M€.

Côté formation initiale, environ 10 % d’effectifs supplémentaires en marchandises ont été formés. Le groupe enregistre une croissance à deux chiffres, avec + 12 % d’heures de formation (836 000 heures) pour 3 400 apprenants (+ 28 %). Le titre professionnel continue à être davantage plébiscité que la Fimo : 3 901 titres professionnels de conducteur routier de marchandises ont été suivis en 2018 (+ 54 %) contre 966 Fimo (- 14 %).

Source : actu-transport-logistique.fr, le 08 juillet 2019.